L'avocat appartient à un Ordre

L’appartenance à un Ordre constitue une des spécificités de la profession d’avocat. Elle implique que ses membres se soumettent volontairement à une discipline garante de la dignité et de l’honneur de la profession.

L’Ordre des avocats du barreau de NAMUR se réunit annuellement en assemblée pour élire directement son Bâtonnier ainsi que les membres du Conseil de l’Ordre.

Le Bâtonnier et le Conseil de l’Ordre jouent un rôle important au niveau disciplinaire et règlementaire et ce, dans le but principal de s’assurer que les devoirs de l’avocat sont correctement remplis.

 

Le Bâtonnier reçoit plusieurs fonctions

 

Une fonction représentative

Il est le chef de l’Ordre et le représente.

Il siège à ce titre à l’assemblée générale de l’Ordre des Barreaux francophones et germanophone (O.B.F.G.) et représente l’Ordre auprès de la magistrature.

Une fonction administrative

Le Bâtonnier convoque et préside l’assemblée générale du barreau et le Conseil de l’Ordre.

Des compétences personnelles

Le Bâtonnier a notamment comme fonction de régler les conflits entre avocats et se charge de la commission d’office des avocats dans des affaires qui ne sont pas du ressort du Bureau d’Aide Juridique.

Fonction de consultation et de conciliation ou d’arbitrage

Le Bâtonnier joue un rôle de conciliateur au sein de son barreau. Il est également la personne désignée pour répondre aux questions des avocats et les conseiller utilement, par exemple en matière de déontologie.

Fonction disciplinaire

Il s’agit d’une fonction essentielle du Bâtonnier. Le Bâtonnier reçoit les plaintes contre les avocats de son barreau qui émanent d’autres avocats, de clients, de Magistrats, etc.

Le Bâtonnier, lorsqu’il a connaissance d’une infraction, peut se saisir d’office.

Il peut enfin prendre des mesures conservatoires comme interdire à un avocat de se présenter au Palais de Justice. 

 

 

Le Conseil de l’Ordre dispose de fonctions variées en vue d’assurer le bon fonctionnement de l’Ordre

 

Les membres du Conseil de l’Ordre reçoivent plusieurs attributions générales telles que préparer le budget, gérer les comptes, créer des commissions, etc.

En outre, il arrête le Tableau des avocats et autorise à porter le titre d’avocat honoraire.

Le Conseil de l’Ordre dispose en outre d’un pouvoir réglementaire résiduaire. Il ne peut en effet prendre de règlements que sur des questions qui n’ont pas été tranchées par l’Ordre des Barreaux francophones et germanophone (O.B.F.G.). Il assure par contre l’exécution des règlements pris par l’Ordre des Barreaux francophones et germanophone ou lui-même.

Le Conseil de l’Ordre dispose ensuite de prérogatives importantes concernant les honoraires. Il peut en effet réduire la fixation d’honoraires qui dépasseraient les limites de la juste modération.

Il peut concilier, voire arbitrer un tel conflit et donner son avis.

Le Conseil de l’Ordre se réunit à échéance régulière à la demande du Bâtonnier. Il siège à huis clos. Un Procès-verbal de chaque séance est soumis à l’approbation du Conseil de l’Ordre suivant pour ensuite être communiqué aux avocats.

Le nombre de Conseillers de l’Ordre dépend du nombre d’avocats inscrits dans un Barreau.

A Namur, le Conseil de l’Ordre est donc constitué de 15 avocats dont le Bâtonnier.

 

Composition du Conseil de l'Ordre          

 

Pour l’année judiciaire 2017-2018, la composition du Conseil de l’Ordre est la suivante :

 

Bâtonnier

     Monsieur le Bâtonnier Thierry BRAIBANT

 

Conseillers

     Maître Luc OGER - Vice-Bâtonnier

     Maître Olivier VAN DE LAER

     Maître Didier D'HARVENG

     Maître Colombine ESCARMELLE

     Monsieur le Bâtonnier Benoît PIETTE

     Maître Yves PRINTZ

     Maître Pierre LOTHE

     Maître Olivier GRAVY

     Maître Philippe LELOUP

     Maître Jean SINE

     Maître Angélique COMBREXELLE

     Maître Marie-Eve CLOSSEN

     Maître Jean-François DASSONVILLE

     Maître Cédric BERNES